Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

 

Voici quelsques chiffres qui donnent le tournis ...

 

Salaire net mensuel : 222 250,00€ / mois

 

Salaire annuel qui se décompe ainsi :

 - 1 058 000,00€ de salaire net

- 149 000,00€ d'indemnités

- 1 429 000,00€ de bonus

- 31 000,00€ en avantages

 

Pour la retraite de votre grand patron monde, UNILEVER, lui a mis de côté en 2011 la somme de 363 000,00€ !!!!! Ils sont mignons ...

 

Ce n'est pas fini, ce Monsieur, à en plus 3 631 000,00€ d'actions qui lui sont attribuées.

 

340x.jpg"Merci les petits salariés de votre contribution, et attention c'est la crise !!!" AMEN

 

 

 

 

 

 

 

Infos UNILEVER Monde :

Il faut savoir qu'en 2011 , Unilever Monde à versé 2 500 000 000,00€ de dividendes à ses actionnaires, c'est une augmentation de +8% par rapport de 2010 et 47% depuis 2004.

Pour 2011 cela représente 60% des bénéfices de 2011. Bénéfices nets 2011 : 4 600 000 000,00€ !!!

L'action d'Unilever monde à pris + 14% en 1 an pou l'année 2011 et une croissance cumulée de 64% depuis 2004.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Réunions de CE et DP

Un clic sur l'image pour prendre connaissance de l'ordre du jour

101-0139_.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

cotisations-sociales.jpgPas un jour sans qu’on entende la ritournelle : les néolibéraux clament sur tous les tons qu’il faut « alléger les charges sociales » sur les salaires. Mais cela n’existe pas les « charges sociales sur les salaires » ! C’est une pure invention idéologique, ce n’est que de la propagande électorale. Dans aucun texte de loi, on ne lit qu’il y a des « charges ».

Regardez vos feuilles de paie : ce qu’il y a, c’est un « salaire brut » en haut et un « salaire net » en bas. Expliquez-le autour de vous : dans les deux cas, c’est du « salaire ». Un « salaire net » qu’on touche et que l’on consomme tout de suite. Et un « salaire brut » constitué d’une partie de « cotisations sociales » : c’est une part de salaire socialisé, mutualisé, mise dans un pot commun et redistribuée à chacun selon ses besoins. C’est-à-dire que chacun cotise pour celui qui est dans le besoin lorsqu’il est malade, en accident du travail ou maladie professionnelle, au chômage, en charge de famille nombreuse, en difficulté de logement, ou encore en retraite. C’est un prélèvement volontaire et progressif, avec redistribution égalitaire. Les libéraux haïssent cela.

Cette part de salaire mutualisée, c’est pourtant ce qu’il y a de plus beau en France, de plus solidaire, de plus fraternel, de plus protecteur, ce n’est pas une « charge sociale » c’est du bonheur social ! Mais ils appellent cela une « charge » pour rendre confuse, et discréditer la perception de ce bonheur. Ils disent « allégeons les charges sociales » mais c’est une manipulation pour ne pas dire « allégeons les salaires bruts », « allégeons votre bonheur ».

Un salarié m’avait dit : « mon patron me licencie parce qu’il a trop de charges ». J’en aurai pleuré. Croyait-il que son salaire était trop élevé ? Nul ne lui avait expliqué que son « brut » était du salaire indirect ou différé ? Même s’il ne le touchait pas tout de suite, c’était encore plus précieux : sa vie en dépendrait tôt ou tard. Demain à l’hôpital. Demain au chômage. Demain en retraite. Par exemple, le système de retraite par répartition, ce n’est pas une épargne (ouf, car sinon nos retraites seraient parties avec Madoff ou Lehmann-Brothers ) mais c’est une part de salaire versée en temps réel par ceux qui travaillent chaque mois pour assurer la retraite des aînés. En temps de crise, c’est ce salaire mutualisé qui résiste le mieux, cent mille fois plus que les fonds des assurances et des banksters. Mais c’est précisément ces cotisations-là que Sarkozy s’acharnait à bloquer, et que le Copé veut supprimer et remplacer par une « TVA sociale » que chacun de vous paiera au lieu que ce soit l' employeur qui la paie ! C’est le coût du capital qui est trop cher, le coût du travail n’est pas trop élevé, au contraire, il faut hausser massivement les salaires (le Smic à 1600 euros) et c’est ainsi qu’on remplira les caisses socialisées de la protection sociale en diminuant les surprofits.

Ce sera bon pour tous.

A bon entendeur

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Appel Cgt et Communiqué usine

4-daltons.jpeg new_029-copie-1.gifDimanche, la direction de l'usine a procédé à une fouille des sacs des salariés de week-end en ne respectant aucunes règles du code de travail et du Code civil.

À 18h00 il y avait DEVILLERS, LOTO MAN, et WANG qui ont contre toute règles de respect demandé aux salariés d'ouvrir leurs sacs.

La direction n'a même pas prévenu les délégués et élus de cette initiative, qui émane des membres du CDU et plus particulièrement du directeur DESOMBRE.

Cette façon de faire de la direction est totalement inadmissible, inacceptable et scandaleuse. La CGT était présente ce matin dés 3h30 afin de faire face à cette nouvelle provocation gratuite de la direction, et pour lui rappeler les règles légales pour ce genre de pratique.

Ce matin à 4h00 le directeur, ODRU, IMBAUT et WANG avaient l'intention de fouiller les voitures puisqu'ils avaient préparé une table dehors, devant le poste de garde.

C'est quand ils ont constaté la présence de la Cgt, David BONGARD, Frédéric BRIESMALIEN et Lucien JEAN, que la direction a préféré remettre la table à l'intérieure pour effectuer la fouille des sacs à l'intérieur comme à 18h.

Il a fallu qu'on insiste explicitement auprès du directeur afin que celui-ci respecte les règles lors d'une fouille.

La direction allant même jusqu'à faire signer le salarié qui ne sougaitait pas obtempérer et donc ouvrir son sac !!!

Ceci est purement honteux ; du vrai flicage.

Imaginez l'attitude et le sentiment des intérimaires !!!!

Les règles sont les suivantes :

-          la direction doit informer au préalable le salarié  et les délégués d'une fouille et de ses droits  ; à savoir qu'il y a une fouille, que le salarié peut être accompagné d'un délégué et que le salarié peut refuser d'ouvrir son sac.

-          La direction n'a pas le droit d'elle-même d'ouvrir le sac, de fouiller dans le sac et encore moins de toucher le sac. À de nombreuses reprises ce matin ODRU s'est permis de le faire avec le sourire

-          Seul un officier judiciaire de la police , ou de la gendarmeire qui est assermenté peut le faire

La direction a annoncée qu'elle effectuerait ces fouilles dans toutes les équipes en fin de poste.

A la question au directeur, si il allait fouiller les cadres : la réponse " peut-être" !!!

Les élus CGT seront présents à chaque fois.

Elle annnonce aussi vouloir fouiller les placards perso. Les reègles sont les mêmes que pour les sacs, même sui les casiers sont dans l'usine ;  c'est de la vie privèe.

Nous allons de suite en informer l'inspection du travail du non-respect de ces règles.

Bon courage et faire suivre l'info.

La CGT

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #FRALIB

Un clic sur l'image

LOGO Fralib

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Veuillez cliquer sur les images afin de prendre connaissance du nouveau contrat de travail à Le meux ainsi que le tract avec les explications.

 

 

                         sdfgfdfgdfgj                        hgfhgfhfthgfh-copie-1

 

                        MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL                                                  TRACT

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Veuillez prendre connaissance du tract en cliquant sur l'image.

   Le CHE et la Cgt

Un bus partira de compiègne à 11H00 de cours Guynemer pour aller sur Paris. Prenez contact avec les élus CGT pour vous inscrire.

 

AGISSONS !

Voir les commentaires

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog