Réponse au pseudo syndicat FO du site d'Unilever Le meux

par Syndicat CGT Le Meux  -  11 Mars 2015, 09:53  -  #Notes d'information Cgt Unilever

« Un petit communiqué pour répondre au pseudo syndicat FO du site d’Unilever Le Meux, ou syndicat collaborateur UNILEVER »

 

Lors du dernier « time briefing », vous savez la grand-messe pour faire passer des messages aux salariés (intérimaires, CDD et CDI) comme quoi les chiffres ne sont jamais bons ou pas assez bons …

Il est toujours intéressant d’entendre de la part d’une direction sa stratégie et ses orientations pour l’avenir de l’usine, on ne dit pas le contraire, c’est une bonne chose il faut le souligner.

Oui c’est bien de montrer des chiffres, leurs chiffres mais encore faut-il ne pas mentir et jouer la transparence, mais nous y reviendrons par la suite.

Oui le mot « ennemi » employé contre UNILEVER est adéquat, et ce n’est pas la première fois que des élus Cgt dénoncent par ce terme l’attitude d’UNILEVER, mais cela a choqué le syndicat FO !!!! Les pauvres petits …

Mais pourquoi ça !!! Pourquoi aujourd’hui ? Alors que dans les différents conflits qui nous ont opposés à Unilever que cela soit chez nous ou en dehors, ceci a déjà été affirmé, en CCE, en CE, en comité du groupe France, par nos collègues de MIKO, UBF, FRALIB, LEVER et dernièrement lors de la fermeture du centre de recherche et de développement de l’usine …. Jamais auparavant il n’y a eu de remarques de ces élus FO, alors pourquoi cette fois-ci !!! Les entretiens individuels arrivent, les élections en juin ? Des carriéristes ?

Bah voyons, mais c’est quoi encore cette histoire de complaisance qui n’est pas inhabituelle de la part de ce syndicat, prend-il pleinement la place de la CFDT des années antérieures ?

Il y avait pourtant Mr LANGNY Denis qui était présent dans la salle, pourquoi n’est-il pas intervenu en direct pour soutenir la direction ce grand syndicaliste FO ?

Si lui et son syndicat d’accompagnement n’étaient pas d’accord, pourquoi au nom de la FO il n’a pas pris la parole pour soutenir ses potes de la direction ? Un grand manque de courage n’est-ce pas !!!!  C’est vrai qu’il est plus habitué à le faire dans le dos des gens comme pour le salarié de chez SODEXO, avec un mail écrit à la direction et qui s’en est servi pour le faire licencier … c’est de la délation, pas mal pour un syndicaliste …

Rappelez-vous aussi, lors du projet Colibri, la CGT était contre la suppression des postes APPRO (lignes dentaire), pour la CGT il fallait maintenir les emplois. Mais qui a mis dans la tête des salariés « une prime » pour faire passer la pilule plus facilement tout en collaborant avec la direction, sans surprise, c’est bien FO. Maintenant avec du recul, on voit les conséquences sur l’état physique des salariés.

Pourquoi « ennemi » ? On va rappeler les chiffres pour le syndicat FO, le syndicat du patron qu’il lui FO :

  • plus de 11 000 suppressions de postes depuis plus de 15 ans en France avec comme conséquences des familles décimées, des suicides ou des tentatives de suicide, des divorces, des dépressions, … et combien dans le monde  !!! 120 000 suppressions
  • toujours la course effrénée aux profits pour UNILEVER ; un petit rappel de 2014 :

Unilever Monde a fait une excellente année 2014 avec 5,5 milliards d’€ de bénéfice, en hausse de 5% par rapport à 2013, et davantage que ce qu’attendaient les analystes financiers, une marge opérationnelle en nette amélioration. Des résultats salués par la Bourse +34% en 1 an de la valeur de l’action Unilever et qui continue : +19% depuis le 1er janvier 2015 !!! Unilever France a terminé 2014 en croissance (+0,4%), seuls 2 autres pays européens ont été positifs en 2014, on peut saluer notre performance !!!

  • Unilever Le Meux pour 2013 c’est 422 000€ de CICE (Crédit Impôt Compétitivité Emploi) provenant directement de nos impôts et plus de 600 000,00€ en 2014 !!!!
  • En 2010 UNILEVER ferme le centre de recherche et de développement de Le Meux et touche 1,3 million d’€ de crédit impôts recherche la même année !!! donc ce sont nos impôts qui ont payé le plan social à UNILEVER !!!
  • Devinez pourquoi UNILEVER paye les nouveaux embauchés au ras des pâquerettes, et bien tout simplement pour bénéficier de la baisse des cotisations sociales sur les bas salaires jusqu'à 1,6 fois le SMIC  !!!! combien cela rapporte à UNILEVER ; encore des milliers d’€.

Les bénéfices nets de notre usine de 2000 à 2014 avoisinent les 900 millions d’€.

Une moyenne de 140 intérimaires depuis plus de 5 ans chez nous, qu’UNILEVER jette comme des kleenex au bout de 18 mois …

Un patron d’UNILEVER qui gagne plus de 500 fois le SMIC et oui UNILEVER à toujours fermer des usines rentables contrairement à ce qu’ils disent !!!

Encore des éléments :

Oui FRALIB était rentable contrairement aux propos du directeur ; dans ce cas pourquoi Unilever a perdu 17 procès contre nos collègues CGT de FRALIB et 4 PSE (plans sociaux) annulés devant les tribunaux, et au final UNILEVER a dû discuter et plié !!!

Pourquoi UNILEVER préfère verser de la participation et de l’intéressement ? Tout simplement pour payer le strict minimum de cotisations !!!  mais au final ce sont des millions d’€ qui ne rentrent pas dans la caisse de la sécu et des retraites depuis des années. Cela ne comptera pas pour vos points retraite !!!

La question qui dérange UNILEVER et la direction du site : Quel est le coût du salaire moyen sur un tube de dentifrice ou un flacon de shampoing sorti de l’usine ? On attend encore la réponse …

Posez-vous la question ; si UNILEVER investit à Le Meux, c’est que d’une elle ne peut produire ailleurs ses volumes de dentifrices, mais c’est surtout parce que cela rapporte énormément  d’argent, voilà la réalité !!!!

Il y a 10 ans dans notre usine, il y avait 219 salariés ouvriers/employés, 115 Agents de Maîtrise et 42 Cadres. Fin d’année 2014, les effectifs sont de 186 salariés ouvriers/employés, 87 Agents de Maîtrise et 18 Cadres !!! Le pseudo syndicat FO soi-disant près des salariés (ou plutôt de la direction) qu’ont-ils fait contre cette casse sociale ?

Sur les trois dernières années pas un seul tract distribué aux salariés concernant la baisse des effectifs, la précarité, les conditions de travail, les salaires …

UNILEVER ne s’arrête pas en si bon chemin, il arnaque aussi les contribuables et l’Etat français, depuis 2007 !!!

Oui car par un montage financier, le groupe a mis en place une structure en Suisse (USCC) qui joue le rôle de paradis fiscal. Elle reçoit tous les profits alors que c’est notamment en France que sont créées les plus-values. L’organisation économique et financière du groupe Unilever permet de « pomper » une partie du profit réalisé dans les sites industriels par la performance élevée des usines, des salariés et ainsi de le transférer à l’USCC, détournant le fisc français, et privant la collectivité des ressources importantes. Depuis 10 ans, ces transferts atteindraient plusieurs centaines de millions et c’est autant de richesses qui échappent à la fiscalité française.

Cette multinationale est bourrée de fric, mais comme ses pères, le Groupe UNILEVER continue à se plaindre du coût du travail en France ! Nous pensons pour notre part que le problème n’est pas le coût des salaires, mais plutôt le coût des actionnaires avec pour UNILEVER France, une remontée de dividendes en moyenne de 280 Millions d’€ par An. D’ailleurs la FO a donné un avis favorable à cette évasion fiscale en 2013…(le 25 septembre 2013, en CCE à Paris)

Depuis 2007 et la mise en place de cette nouvelle structure en SUISSE (USCC) qui est son centre de profit, le groupe a virtuellement transformé notre usine, la faisant passer de « créatrice de richesses » à un « centre de coût », sans aucune autonomie, tributaire des choix et caprices des actionnaires, avec un droit de vie ou de mort dicté par leur soif de profits maximum et le plus rapidement possible.

Depuis 2007 c’est le groupe qui fixe lui-même le budget annuel de fonctionnement de l’usine. Il définit le volume de production à réaliser et le budget alloué.

Le groupe fixe lui-même les volumes annuels à produire, il a la maîtrise de l’achat des matières premières et des emballages, il a la maîtrise de la commercialisation à la grande distribution,…

Alors pour les personnes qui ont été soi-disant choquées de la teneur des débats, malheureusement nous y sommes pour rien, c’est la dure réalité du monde du travail, c’est une évidence, mais ces personnes-là ont du mal à l’admettre. Et Il y a aussi des personnes qui en ont marre de voir l’attitude de la direction de faire comme à son habitude la sourde oreille et de ne pas répondre aux questions ! Aucune insulte n’a été prononcée par les élus CGT contrairement à ce qui a été écrit par la direction ou la FO … c’est du pur délire et de la lâcheté.

Enfin pour finir, nous mettons sérieusement un doute sur « qui » a écrit le texte délirant de la FO ou pour la FO sur son site, est-ce la direction !!!

La CGT UNILEVER France HPC I

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :