SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Le syndicat CGT hôtels de prestige et économiques expose les revendications du personnel en grève illimitée dans un communiqué paru le 16 mai.

 

Après 28 jours de grève au printemps 2016, les salariés du Campanile tour Eiffel avaient finalement obtenu satisfaction. Dans le protocole d'accord signé le 18 avril 2016, les deux parties s'étaient engagées à créer un climat serein dans l'entreprise. Malheureusement, l'employeur n'a pas joué le jeu.

La direction a en effet tout mis en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l'unité de l'équipe : embauche de personnes externes plutôt que de privilégier la promotion ou le reclassement interne, pressions sur le personnel, mise à l'écart de la sous-directrice, sanction d'un élu syndical, refus systématique des revalorisations de salaires... La situation empire de jour en jour.

Décidant de ne plus subir cette situation délétère, les salariés de l'hôtel sont repartis en grève illimitée le 16 mai dernier. Le jour même, le syndicat CGT hôtels de prestige et économiques énonçait dans un communiqué les revendications des grévistes :

  • passage de Brahim à un poste de jour au sein de l'hôtel pour une durée indéterminée ;
  • 100 % du 13e mois dès 2017 et non en 2020 ;
  • refus de la modulation du temps de travail pour les temps partiels ;
  • augmentation du temps de travail des femmes de chambres de 25 à 30 heures par semaine, au lieu de privilégier de nouvelles embauches avec des contrats précaires ;
  • arrêt des pressions permanentes sur les femmes de chambres et sur un élu syndical ;
  • arrêt de la mise à l'écart de la sous directrice en lui interdisant, notamment, l'accès au bureau de la directrice en son absence, à la boite manager et en lui refusant tout échange constructif ;
  • mise en place d'une prime d'ancienneté ;
  • prime de nuit de 25 € par nuit travaillée ;
  • prime d'habillage de 230 € par an ;
  • réalisation des entretiens d'activité pour le personnel de nuit;

PAR FSC

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog