SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Grève reconductible chez Exxonmobil pour une augmentation de salaire de 7% : deux raffineries arrêtées

Exxonmobil, la plus grosse entreprise pétrolière au monde, voit ses unités de production françaises arrêtées par un fort de mouvement de grève, majoritaire dans de nombreuses unités.

Raffineries

Crédits photos : © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Alors qu’une réunion de négociation salariale avait lieu mardi 20 septembre, les salariés d’Exxonmobil se sont mis en grève suite aux propositions insuffisantes de leur direction. En effet, celle-ci a proposé une augmentation de 5%, loin des 7,5% réclamés par les organisations syndicales. L’entreprise, qui possède deux raffineries en France, l’une à Gravenchon, près du Havre (Seine-Maritime), et l’autre à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a vu ses deux principaux sites partir en grève reconductible ce mardi, avec le début de l’arrêt de la production sur plusieurs sites, notamment sur la raffinerie normande. De plus, le dépôt de carburant de Toulouse est lui aussi entré en grève. Les unités de production de polyéthylène, de résine Escorez voient le taux de gréviste atteindre les 100%, selon la CGT Exxonmobil.

Les salariés, remontés par les propositions patronales concernant les augmentations, réclament une augmentation générale des salaires de 7,5%, avec un minimum de 200€, le déplafonnement de certaines primes, et l’obtention d’une prime « Macron » de 8000€. L’entreprise, qui est de loin la plus grosse entreprise pétrolière mondiale, a affiché une fois de plus des bénéfices records cette année, avec 17,5 milliards d’euros de bénéfice, rien que pour le deuxième trimestre 2022. Malgré ces bénéfices records, la direction a encore proposé une augmentation des salaires inférieure à l’inflation, autrement dit des baisses de salaire générales de l’ordre de 2%, tout en menaçant les grévistes d’abandonner toute augmentation de salaires si la grève n’était pas levée.

Une semaine avant la grève interprofessionnelle du 29 septembre, et alors que la CGT du groupe Total a lancé un appel à une grève de trois jours du 27 au 29 septembre, cette grève reconductible montre la détermination de plus en plus d’ouvriers à prendre le chemin de la grève pour des augmentations salariales, pour vivre dignement. La grève reconductible et l’arrêt des unités de productions comme méthodes de luttes sont aujourd’hui, plus que jamais, les meilleures manières pour faire plier un patronat qui, dans la pétrochimie comme ailleurs, ne veut rien lâcher sur ses profits. Dans ce sens, les salariés d’Exxonmobil, comme ceux PSA Hordain, montrent aujourd’hui la voie à suivre.

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Visiteurs

489256

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog