Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Les salariés de Fralib occupent l'usine - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #FRALIB

Depuis hier 14h, les salariés licenciés bloquent l'accès au site

Depuis hier 14h, l'accès à l'usine est bloqué.

Depuis hier 14h, l'accès à l'usine est bloqué.

Photo M.My.

 

"Nous sommes passés de la surveillance à l'occupation", explique Gérard Cazorla, secrétaire CGT du comité d'entreprise de l'usine Fralib (thés et infusions de l'Éléphant de Gémenos), dont le géant de l'agroalimentaire Unilever a annoncé la fermeture en septembre 2010. Une nouvelle étape dans le combat qui oppose les salariés à la direction depuis un an.

Depuis hier 14 heures, plus personnes n'entre ni ne sort de l'usine sans montrer patte blanche aux salariés volontaires et chargés de surveiller le site; des salariés qui ont voté le matin même cette occupation, alors que mercredi, 134 d'entre eux venaient de recevoir leur lettre de licenciements. "Il n'est pas question qu'un boulon sorte de ce chez nous", lance l'un d'eux, chargé avec une dizaine d'autres d'assurer le premier tour de garde. Cet été, ils s'étaient relayés pour "surveiller les machines". Un huissier et la gendarmerie sont venus constater les faits en début de journée.

"Le sens de cette occupation c'est de montrer que notre projet alternatif est viable", assure Gérard Cazorla et à terme que l'activité continue à Gémenos. "La direction n'a jamais pris le temps de s'y pencher dessus". Pour Unilever, "bloquer l'usine ne présente aucun intérêt, cela ne peut pas être pour protéger les machines, puisque Unilever n'a pas besoin de ces machines. Elles sont à la disposition des projets de revitalisation comme le prévoit le PSE (Plan de sauvegarde de l'emploi)". Les salariés vont désormais se relayer jour et nuit et poursuivre leurs actions. Une nouvelle assemblée générale est prévue aujourd'hui. Mardi, ils seront reçus à l'Assemblée nationale par les élus du groupe communiste puis par François Hollande. Eva Joly est attendue à Gémenos le jeudi 8 septembre.

 

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog