TOULOUSE : le Premier ministre au contact des pépins de la réalité !

par Syndicat CGT Le Meux  -  8 Juin 2018, 22:31  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Malgré un déploiement considérable des moyens policiers le chef de file de la désorganisation des services publics, de la livraison aux intérêts privés du bien public a pu mesurer l'existence du mécontentement à sa politique.

REMARQUE :

Le droit de brader les services publics n'est pas davantage un droit constitutionnel que le droit de couper le courant !

********************

SOURCE : 20 minutes

Haute-Garonne: La CGT revendique la panne d'électricité

qui a coupé le sifflet à Edouard Philippe

Mondouzil est un petit village de 230 âmes, situé à une quinzaine de kilomètres de Toulouse. C’est dans cette commune bucolique, la plus petite de la Métropole, qu' Edouard Philippe a signé ce jeudi avec la collectivité toulousaine un « contrat de maîtrise de la dépense publique ».

Et il s’en souviendra. Au moment où les discours officiels devaient commencer, la petite mairie a été privée d’électricité et la régie est tombée en rideau. Rien à voir avec un énième orage. Plutôt avec le climat social. Car la CGT a immédiatement revendiqué cette coupure. « La CGT utilise tous les moyens pour combattre les politiques d’austérité et imposer les exigences des salariés et des citoyens », indique le communiqué qui accuse Edouard Philippe de « désorganiser les services publics ».

PAR FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :