ELECTIONS à la SNCF : la CGT reste en tête au dépit de tous ceux qui l'attendaient au coin du bois !

par Syndicat CGT Le Meux  -  23 Novembre 2018, 13:23  -  #Notes d'information Cgt Unilever

ELECTIONS à la SNCF : la CGT reste en tête au dépit de tous ceux qui l'attendaient au coin du bois !

Le dépit du Figaro :

La réaction de la fédération CGT :

La Fédération CGT remercie l’ensemble des cheminotes et cheminots qui lui ont renouvelé leur confiance en la plaçant 1ère organisation syndicale avec 34,02 % des voix tous collèges, soit plus de 10 points devant la 2éme.

La Fédération salue l’engagement sans faille de ses militantes et militants qui ont œuvré avec conviction à conforter la CGT comme 1ère organisation syndicale en étant au plus proche de leurs collègues au quotidien.

  • Baisse des effectifs

– 7 586 inscrits par rapport aux dernières élections (2015).

Le collège Exécution a chuté de 6576 agents soit – 8,3 % des effectifs.

Le collège Maîtrise a chuté de 1118 agents soit – 2,4 % des effectifs.

Dans le même temps, le collège cadres a augmenté de 106 agents.

  • L’évolution des modalités de vote (vote électronique) a été un obstacle à la participation des agents.
    • Global :  – 1,96 %
    • Exécution : – 3,67 %
    • Maîtrise :  – 2,68 %
    • Cadre : + 2,03 %

Cette évolution des effectifs et de la participation par collège aurait pu amener une recomposition profonde comme le souhaitaient la direction et le Gouvernement. Malgré cela, c’est une stabilité qui en ressort :

CGT :       34,02 % ( – 0,31 %)

UNSA :     23,96 %  (+ 0,10 %)

SUD-Rail : 17,28 % (+ 0,45 %)

CFDT :       14,30 % ( – 0,85 %)

FO :            7,63 %   ( – 1,53 %)

A l’intérieur de ces résultats, la CGT parvient à progresser de façon significative à l’Exécution (43,25 % soit + 1,27 %) et à la Maîtrise (37,57 % soit + 0,85 %).

La Fédération CGT appelle d’ores et déjà les cheminots à rester mobilisés dans les semaines et mois à venir afin de défendre leurs conditions de vie et de travail, le maintien et le développement du service public SNCF.

Téléchargements

SOURCE : Le Figaro

Les grandes grèves du printemps n'ont pas modifié l'équilibre des forces entre «contestataires» et «réformistes». Les deux syndicats conservent ensemble la majorité absolue.

Pas de coup de théâtre aux élections professionnelles à la SNCF. La grève record du printemps dernier n'a pas modifié l'équilibre des forces. Le score des quatre organisations syndicales est étonnamment stable: la CGT garde sa première place avec 34,02%. Arrive ensuite l'Unsa avec 24%, suivie par SUD (17,28%). La CFDT reste au quatrième rang avec 14,3%. Les quatre syndicats représentatifs (CGT, Unsa, SUD, CFDT) conservent exactement le même poids qu'en 2015, la date du dernier scrutin. Seule évolution notable, le taux de participation est en baisse: 66,70% alors qu'il était de 68,65% en 2015. On constate que les cadres se sont davantage mobilisés (75,26%) que les ouvriers (60,35%).

SOURCE : Europe 1

  •  
  •  
  •  

À l'issue d'élections professionnelles internes, la CGT, qui avait mené la grève contre la réforme ferroviaire, reste le premier syndicat au sein de la SNCF, devant l'Unsa.

La répartition des forces syndicales est restée stable à la SNCF, à l'issue jeudi soir des élections professionnelles, la CGT restant en tête, avec une très légère érosion, lors du premier vote électronique organisé dans l'entreprise pour élire les nouveaux comités sociaux et économiques (CSE). Derrière les 34,02% de la CGT-Cheminots (-0,3 point par rapport au scrutin précédent en 2015), l'Unsa-ferroviaire conserve sa deuxième place, avec 23,96% (+0,1 point), devant SUD-Rail à 17,28% (+0,5 pt) et la CFDT-Cheminots à 14,30% (-0,9 pt), selon un communiqué de la SNCF.

Pour les négociations à venir, les équilibres restent les mêmes : le camp des contestataires, CGT et SUD, garde la majorité face aux progressistes Unsa et CFDT. Après ce classement inchangé des quatre syndicats représentatifs, FO reste à sa 5e place, mais perd 1,5 point, à 7,63%. La CFE-CGC, qui ne faisait pas cette année liste commune avec FO, mais avec deux syndicats de cadres maison, a obtenu 2,78% des voix.

"Pas de grand soir". "Malheureusement, par rapport à ce que l'on espérait, pas de grand soir", a sobrement commenté Sébastien Mariani, secrétaire général adjoint de la CFDT-Cheminots. "L'électorat cadre s'est un peu dispersé, notamment en se reportant sur la CFE-CGC", a-t-il estimé.

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :