Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Pacte d’irresponsabilité - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Dans la chimie : un « Pacte d’irresponsabilité » :

- de la poudre aux yeux ;

- Jusqu’à 655 millions d’euros gâchés !

Le Président de la République François Hollande a cru bon de vanter un « accord dans la branche Chimie qui permettrait la création de 47 000 emplois grâce au Pacte de Responsabilités.

 Un mensonge assumé ou un manque d’information ? Dans les 2 cas, une faute politique ! Le pacte de « responsabilité » dans la chimie, est :

POUR LES ENTREPRISES (CHIFFRES UIC) :

• 300 millions d’euros d’économies en 2015.

• 655 millions d’euros prévus en 2020.

LES « CONTREPARTIES » ACTÉES DANS L’ACCORD PAR CE « PACTE » SONT ESSENTIELLEMENT :

• 47000 " recrutements " sur 3 ans (2015-2017).

• 1 organisation sur 5 a signé cet accord (la CFDT).

Avec le nombre de « départs » de toutes natures, (près de 9000 pour la seule année 2013) ; auxquels s’ajoutent les départs en retraite (+ de 28 000 salariés ont plus de 55ans), MAIS AUSSI LES RESTRUCTURATIONS, les « recrutements » ne suffisent pas à maintenir les emplois dans la branche, et cela depuis des années.

LA PREUVE PAR LES CHIFFRES UIC SUR L’EMPLOI, intégrant avec ces entrées/sorties :

• 204 661 salariés en 2011.

• 203 948 salariés en 2012.

• 203 161 salariés en 2013.

Quelques éléments sur 2013, qui sont la norme chaque année (chiffres UIC) :

⇒ 8 755 recrutements en CDI.

⇒ 6 934 recrutements en CDD.

Sur 3 années, la projection serait de 47 067 « recrutements », mettant en évidence que les 47 000 inscrits dans le Pacte de « Responsabilité » ne sont qu’une illusion de création d’emplois.

Une supercherie puisque, comme le démontrent les chiffres de l’UIC, ce ne seront pas 47 067 emplois supplémentaires, car ces recrutements ne compensent pas les emplois dans la branche Chimie qui au mieux stagnent et le plus souvent régressent le plus souvent.

La réponse à la FNIC CGT demandant un enga- gement clair à créer 47 000 emplois supplé- mentaires refusé par l’UIC, montre bien que cet accord n’est que « de la poudre aux yeux » visant à plébisciter une politique d’austérité pour les uns et des cadeaux pour les autres.

L’engagement de l’UIC dans ce Pacte de Responsabilité, est de ne rien changer dans les entreprises. L’engagement UIC est égal à 0 emploi pour 2015/2017.

Plus de 300 millions d’euros, chaque année, ce sera le seul changement dans les caisses des entreprises, des économies à payer par la collectivité et les salariés.

une quelconque responsabilité.

LA RÉALITÉ DE LA SITUATION DANS LA BRANCHE CHIMIE EN QUELQUES CHIFFRES (SOURCES UIC) :

• 244 685 SALARIÉS EN 2000.

• 203 161 SALARIÉS EN 2013.

Avec des entreprises à la pointe des résultats économiques, puisque la valeur ajoutée par salarié a progressé de + 25% de l'an 2000 à 2013, mais avec 41 524 emplois supprimés.

Un accord honteux qui relève de la supercherie de la part de ses signataires. Les fonds publics payés par les impôts des salariés/ citoyens sont dilapidés de manière tout aussi éhontée.

inverse de ce que fait le gouvernement, en renforentreprise.

 

 Pacte d’irresponsabilité

Commenter cet article

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog