SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
Le directeur d’une mutuelle fiche ses employés

Ce 3 mars comparait Christian Germain, ancien directeur de CCMO Mutuelle, une mutuelle en Picardie, pour fichage de ses employés en fonction du critère sur leur vie politique, syndicale mais aussi personnel. Il n'a été retenue contre lui que 3 mois avec sursis et 3000 euros d'amende pour avoir collecté pendant une quinzaine d'années des informations sur les travailleurs de son entreprise.

IMPUNITÉ PATRONALE

De la vie politique en passant a la vie personnel :

N’importe quelle facette de la vie des salariés était épluché et fiché minutieusement, que ce soit l’orientation sexuelle, une quelconque appartenance religieuse, comme le fait qu’une mention dans le dossier d’un employé indique "une famille catholique", ouvrant la voie a n’importe quelle discrimination de la hiérarchie en fonction de ces critères personnels qui peuvent avoir des énormes conséquences sur la vie des travailleurs de l’entreprise. L’appartenance politique ou même les opinions sont fichées, comme la mention qu’un employé "milite au PS" : des données détaillées et accessibles a la direction de la Mutuelle qui en fait n’importe quelle usage. On ne sait pas si un de ces critères illégaux de fichage a pu amener à un licenciement, une non rembauche sur un contrat.

Fichage d’une activité syndicale :

Le fichage des employés se faisait aussi au sein de son lieu de travail, s’il décidait de s’organiser avec ses collègues pour défendre ces intérêts face a la direction celle-ci pouvait le ficher. Le fichage syndicale est monnaie courante au seins des entreprises, mais combiner avec une liste détaillée de toute la vie des syndicalistes, cela devient une autre histoire, surtout que les employés qui décidaient de s’affronter a leur hiérarchie sont ainsi en premières lignes.

Surtout dans le climat de répression syndicale, après la réforme des retraites, le fait que certaines entreprises entretiennent un fichage des employés pratiquant une activité syndicale dans l’entreprise démontre tout le danger de cette pratique. Si un travailleur est trop combatif, rien ne peut mieux servir a la direction d’en savoir plus sur sa vie personnelle, sa religion, son affiliation politique, jusqu’à ses fréquentations.

Une peine misérable

Se renseigner sur la vie de tous ses employés, ne relève pas que d’une dimension malsaine de la direction, mais relève aussi du fait que ses pratiques soient aussi impunies et normalisées. Quand pour autant d’année de fichage, autant de détails sur la vie privée de ses employés, un ancien directeur ne prend que 3 mois de sursis et 3000€ d’amende. Aussi, l’Etat et le patronat s’accordent sur bien des choses et notamment celui de pouvoir ficher sans mal les travailleurs sur leur activité politique et leur vie personnelle, en toute impunité.

Crédits photo : Courrier Picard, Photo d’archives - 2007

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Visiteurs

457340

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog